Conseils

Entreprise travaillant dans le domaine de l’immobilier: les différents statuts à envisager

Envie de vous lancer dans le domaine de l’immobilier? On vous suggère de ne pas seulement faire des placements aux hasards. Créer une entreprise immobilière est possible. Et d’ailleurs, le législateur français peut vous proposer différents types de statuts pour ce faire. En voici quelques-uns. 

Une SCI immobilière: une entreprise pour faciliter la gestion des biens

La SCI ou Société Civile Immobilière n’est pas à confondre avec une SCPI. Il s’agit ici de réellement monter une entreprise afin de faciliter la gestion des biens. Ces derniers passeront comme des actifs de la société. Ce qui ouvre la porte à des réductions fiscales quand vous faites des donations, des cessions ou même des ventes immobilières. 

Il faudra au moins 2 associés pour ouvrir une SCI immobilière. Ce peut être de simples partenaires d’affaires comme des membres d’une famille. Dans un cas comme dans l’autre, pour la constitution d’une entreprise de ce genre, vous devez détenir un certain capital que vous pouvez avancer à crédit. 

Attention toutefois, ce genre de projet d’investissement peut être à risque. Aussi, avant de demander Un crédit pour sa SCI, on vous conseille de vous informer un peu plus sur le fonctionnement de ce genre d’entreprise. 

Une entreprise SARL immobilière: à gérer en famille ou entre associés

Un autre statut, beaucoup plus classique et beaucoup plus connu, est celui de la Société À Reponsabilité Limitée ou SARL. C’est possible d’en ouvrir une pour une gestion immobilière uniquement. Ce qui, à l’instar de la SCI, ouvre la porte à bien d’avantages fiscaux. 

Une SARL peut se monter entre les membres d’une famille ou plusieurs associés étrangers. Le tout est de trouver des partenaires d’affaires qui soient de confiance. Chacun apportera sa part dans le capital de la société. Ce peut être en numéraire ou en nature. 

Il s’avère que la déclaration d’une entreprise immobilière en SARL est plus facile. Il n’en demeure pas moins que vous devez rédiger le statut et le déposer auprès de la RCS pour commencer à oeuvrer. 

Une agence immobilière en Société Anonyme: un classique du marché immobilier

Ou alors, vous pouvez faire simple comme la majorité des agences immobilières en France: une entreprise SA. Le premier avantage étant que vous pouvez vous lancer seul ou à plusieurs dans l’aventure selon vos envies et vos possibilités. 

Par ailleurs, une Société Anonyme est sujette à moins de taxes et d’impôts tous les ans. Ce qui est un avantage dans la mesure où non seulement la concurrence est désormais rude dans le marché immobilier français, mais en plus vous serez payé par commission, donc il est quasiment impossible de déterminer avec précision vos gains annuels. 

Comme pour le statut de SARL, il vous appartient de rédiger celui du SA. Vous pouvez, pour ce faire, demander l’aide d’un expert financier ou un conseil juridique. Cela vous évitera de faire des erreurs dans les mentions. Présentez ensuite votre statut ainsi que les documents demandés aux entreprises oeuvrant sur le marché, aux RCS. Vous obtiendrez une autorisation d’exercer qui sonnera officiellement vos débuts dans le domaine de l’immobilier.