Le crédit

Quand on évoque le terme de crédit, on fait souvent illusion au prêt personnel.  Opération qui consiste pour un établissement de crédit à mettre des fonds à la disposition d’un de ses clients ou à s’engager à payer en cas de défaillance de celui-ci.

Un crédit est souvent porteur d’un intérêt dont est redevable le débiteur  à son créancier, lié à la durée de l’emprunt. En d’autre terme, un crédit est juste un échange entre du temps et des obligations.

A cet intérêt, s’ajoutent également diverses assurances, frais et commissions qui constituent le TEG (taux effectif global), c’est à dire le taux d’intérêts annuel, tous frais compris.

Il existe plusieurs types de crédits, selon la destination des fonds, les plus répandus sont:

Crédit immobilier Crédit à la consommation . On trouve également  le crédit personnel, le crédit travaux, etc.

Avoir recours au crédit, cela présente des avantages pour les emprunteurs, l’organisme préteur et l’économie

?Pour l’emprunteur, il lui permet d’acheter dans l’immédiat en échange d’obligations contraignantes accordées à un créancier (banque).

?Pour l’organisme préteur : il constitue une manne financière en raison de taux d’intérêts pratiqués bien supérieurs aux taux du marché.

?Pour l’économie : le crédit permet de soutenir la croissance en encourageant la consommation.

Le crédit devient de plus en plus important. L’économie ne pourrait fonctionner sans le recours au crédit qui permet aux agents économiques de se procurer les fonds dont ils ne disposent pas personnellement. Les prêteurs, quant à eux, ne mettent leur argent à disposition que dans la mesure où ils ont la certitude d’être remboursés.

Plus les crédits sont importants, plus les garanties doivent être efficaces, ce qui suppose une organisation législative et institutionnelle adaptée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *