Le crédit auto

Posséder une voiture paraît aujourd’hui indispensable. Entre déplacements professionnels, besoins d’indépendance, le côté pratique n’est plus à démontrer. Il s’agit d’une dépense conséquente. Le prêt auto est proposé par la plupart des établissements financiers.

Le «crédit auto» est aussi connu sous le nom de « prêt auto ».  C’est un prêt « affecté » : c’est-à-dire qu’il est accordé en vue de l’achat d’une automobile neuve ou d’occasion, en opposition au « crédit personnel» qui est un financement « non affecté ».  Lorsque vous achetez un bien à crédit, l’offre de crédit mentionne l’objet du prêt. Vous devez donc justifier la nature de votre achat auprès de l’organisme prêteur (facture, devis, etc.)

Il appartient donc à la famille des « crédits à la consommation » qui est une solution de financement destinée aux biens de consommation courants. Cette famille de produits comprend également : le « crédit personnel », et « la réserve d’argent » aussi appelée « le crédit renouvelable » ou « crédit revolving ».

Avoir recours au crédit pour financer l’acquisition d’un bien de consommation présente des avantages et des inconvénients par rapport à un paiement comptant.

Les Avantages :

Pour l’emprunteur : il permet d’acheter des biens de  consommation  en ne payant pas en une seule fois.

Pour l’organisme préteur : il constitue une manne financière en raison de taux d’intérêts pratiqués bien supérieurs aux taux du marché.

Pour l’économie : le crédit permet de soutenir la croissance en encourageant la consommation.

En permettant de répartir le financement d’un bien pendant sa durée de vie, le recours au crédit à la consommation permet d’optimiser la gestion de la trésorerie familiale.

Inconvénients

 Le coût : les crédits à la consommation ont des taux d’intérêts souvent très élevés.

Le surendettement : les crédits à la consommation, et plus  particulièrement le crédit revolving, font partie des facteurs majeurs dans les cas de surendettement.

 Le crédit ne doit pas être utilisé pour acheter des biens que l’on sait ne pas pouvoir financer. Il donne ainsi l’illusion de pouvoir acquérir « tout, tout de suite » sans avoir à se préoccuper des modalités de paiement qui sont reportées « à plus tard ». Une telle utilisation du crédit est dangereuse et peut mener au surendettement.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *