La mensualité du crédit immobilier

La durée et le montant des mensualités de remboursement de votre emprunt immobilier sont à négocier avec votre établissement bancaire, selon des critères bien précis liés à votre situation.

Au fil du temps, il arrive parfois pour des raisons diverses que vous ressentiez le besoin ou le souhait de faire évoluer votre contrat de prêt. Plusieurs cas de configuration s’offrent à vous : allonger la durée de votre crédit immobilier ou augmenter le montant de vos remboursements mensuels.

Allonger la durée de votre prêt bancaire :

Vous avez souscrit un crédit immobilier auprès d’une agence bancaire selon votre situation et votre capacité d’emprunt. Les banques estiment que les mensualités de remboursement ne doivent pas excéder un tiers de vos revenus mensuels (parfois plus, mais cela dépend de votre train de vie et de vos habitudes en termes de dépenses).

Augmenter la durée de votre prêt immobilier a pour conséquence la diminution des échéances (mensualités). On augmente alors le coût du crédit. Certains établissements bancaires l’autorisent, d’autres sont très frileux quant à cette demande, qui va bouleverser le calendrier des remboursements. Les taux d’intérêt de ce type de crédit immobilier sont trop élevés pour le client souscripteur, et l’étalement du crédit ne va pas jouer en sa faveur.

Allonger la durée de son crédit immobilier est une solution idéale pour les personnes qui supportent une baisse de leurs revenus ou une augmentation de leurs charges (donc augmentation de l’endettement).

Augmenter vos mensualités de remboursement

Augmenter la mensualité signifie que vous allez rembourser tous les mois une somme plus importante que celle initialement prévue lors de la souscription de votre prêt immobilier. Cette initiative aura comme conséquence directe la baisse du coût de votre crédit immobilier.

Dans certaines banques, un client peut moduler ses échéances à la hausse de 100% par rapport
à l’échéance précédente une fois tous les douze mois.
 
A noter que pour diminuer le coût du crédit, il est plus intéressant de le faire en début de crédit où la part des intérêts remboursés est plus importante, plutôt qu’à la fin (les intérêts étant calculés sur le capital restant dû).
Ce choix peut être motivé par une augmentation significative des revenus ou bien par une baisse des charges mensuelles.

Dans tous les cas, avant de signer vos offres de prêts, vérifier les clauses prévues à votre contrat. Demander si elles ne sont pas prévues de rajouter ces clauses. La négociation en cas de problème après la signature est beaucoup plus difficile. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *