Diamsinvest avis sur le diamant

Le diamant, un investissement oublié !

Le diamant, un investissement oublié !

Pour un gestionnaire de biens, un patrimoine bien géré est constitué d’immobilier et de placement financier. Ce second pilier est dans la majorité des cas « bancaire » par souci de simplicité et d’une pseudo sécurité. Cependant nombre d’investisseurs élimine trop rapidement le placement en diamant.
En effet, il existe une crainte injustifiée envers ce produit, dû probablement à un éclatement de bulle dans les années 80 lié a une spéculation sur une taille vraiment particulière de la pierre, la situation était telle que le diamant de 1 carat se vendait plus cher que celui de 1,2 carat, situation actuellement suivie et qui ne se reproduira plus. Mais la majorité oublie la stabilité de son cours qui depuis une centaine d’années progresse de 2,5 à 3% l’an avec une hausse à plus de 10 % l’an depuis 2009 ce qui, si on le compare aux autres investissements est rarement le cas et largement meilleur que la progression du livret préféré des français, le livret A. De plus, si la demande est en constante progression, le marché chinois est fortement demandeur, ce n’est pas le cas de la production, qui elle est limitée car la quasi totalité des gisements est connu et n’évoluera que peu et que leurs propriétaires gèrent leurs productions.

Certains diront que l’extraction se fait à l’encontre de l’éthique, mais même si cela pouvait être vrai de par le passé et qu’il est difficile de savoir ce qu’il se passe au fond des mines, le processus de Kimberley a imposé de nouveaux contrôles éliminant de fait de manière certaine toutes les craintes que l’on pourrait avoir à ce sujet.
Il faut bien choisir son diamant, son poids ne doit pas être inférieur à 0,5 carat car ils sont difficilement certifiables et de nombreux « faux » circulent, et ne pas excéder 2 carats car leur rareté les met hors des cours raisonnables, la couleur doit être incolore ou quasi incolore, une taille particulière et une pureté comprise dans une zone bien déterminée.
Enfin, il ne faut pas oublier que le diamant entre dans la fiscalité des bijoux et assimilés (non serti, non monté, à un usage non industriel), donc une taxe forfaitaire de 6% et une exonération de plus-value des plus favorables de par ses seuils et de sa durée (pas de plus-value en dessous de 5000 €, exonération de plus-value après 22 ans). Il est aussi exonéré de droit de succession par transfert de propriété.
Pour certain cela pourrait être la possibilité de placer son argent en en profitant pour faire plaisir à sa femme qui à coup sûr, sera comme toutes, charmée par cette romantique attention.
Si vous êtes intéressé par un investissement dans ce type de produit vous trouverez quantité de renseignements en suivant ce lien :http://diamsinvest.fr/
Alors n’hésitez plus et profitez de tous les avantages du diamant pour faire fructifier votre capital et faire plaisir à votre entourage.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *